QU'EST CE QU'UNE PLANTE A CAUDEX ?

On considère en fait 2 groupes de plantes plus ou moins similaires : les CAUDEX et les PACHYCAULES.

La définition de ces plantes n'est pas vraiment scientifique mais correspond à un groupe de plantes issues de familles (apocynacées, asclépiadacées, dioscoréacées, convolvulacées, euphorbiacées, vitacées, ) et genres très variés (Dioscorea, Fockea, Raphionacme, )ayant un aspect particulier caractérisé par une partie basale pérenne anormalement renflée (le caudex) ou d'un tronc fortement succulent sur lequel apparaissent des branches du même type, l'ensemble se rapprochant davantage d'un arbre ou d'un arbuste pour le visuel (pachycaule) (Adansonia, Adenium, Pachypodium, Dorstenia, Nolina....), . Si définition il y a on se rend vite compte que, par extension, on va inclure dans ce groupe toutes les plantes ayant une base renflée que ce soit des rhizomes, des bulbes, ou même des troncs. (Bowiea, Cycas)

Points qui caractérisent une plante à caudex :

1/ renflement de la base du tronc ou des racines, voire des deux, donc souterrain ou aérien ou encore les 2, de forme plutôt globulaire, conique ou encore applatie constituant un organe de réserve en eau pour la plante
2/ de celui-ci démarre soit une ou plusieurs tiges peu ou pas succulentes, grimpantes ou non, ou encore directement des feuilles, succulentes ou non. Tiges et feuilles peuvent être caduques ou non en période de repos hivernal (rarement estival)
3/ en dessous du caudex, dans le sol, des racines sont présentes. Elles peuvent être charnues, semblant constituer une suite logique au caudex, ou elles peuvent être fines sans aucune succulence
5/ dans la majorité des cas, le caudex est une réserve d'eau pour les périodes d sècheresse. Dans d'autres, il permet d'abriter des fourmis (Plantes Myrmecophylles)
6/ on trouve dans ce groupe des plantes dioiques ou monoiques, ce qui oblige d'avoir parfois un sujet des 2 sexes pour assurer la multiplication par graines. On peut n"anmoins bouturer la pluârt mais avec des résultats très variés quand à la reformation de caudex : certaines boutures n'en redonnent pas, d'autres en donnent mais avec une forme non caractéristiques, alors que d'autres sont capable de donner le même résultat qu'un semis.
7/ en culture : si un caudex est naturellement aérien il le restera en culture sous peine de le faire pourrir si on l'enterre, à moins qu'il ait été habitué à cela dans son jeune âge (dans le but de le faire grossir plus vite). Par contre, dans le cas d'un caudex souterrain, dans de nombreux cas il sera exposé à l'air libre, premièrement dans un but esthétique mais aussi afin d'éviter qu'il ne pourrissent car les conditions en culture n'ont évidemment rien à voir avec celles existant dans la nature.



Une définition assez complète est donné (en Anglais) sur le site de Birhmann.